r’Ose Transat Tenir le cap après un cancer du sein

Rebondir vers un nouveau cap

rebondir_sommaire

L’équipage

equipage_sommaire

Les dates-clé

dates-cle_sommaire

La traversée

traversee_sommaire

Journal de bord du 3 au 9 novembre

journal_sommaire

Journal de bord du 11 au 28 novembre

journal_sommaire_2

De retour sur la terre ferme

retour_sommaire_2

Ce qu’il faut savoir sur le cancer du sein

cancer_sommaire

Poursuivez l’aventure r’Ose Transat…

fin_sommaire

La traversée

Le mot de la skipper

 

«La nature est forte et les marins le savent bien ! Depuis toujours les navigateurs et navigatrices composent avec les vents ce qui sous-entend qu’une transatlantique d’est en ouest se planifie idéalement entre octobre et janvier, pour éviter les cyclones et profiter des alizées, ces vents mythiques qui s’installent à cette période et soufflent de manière régulière (15 à 25 nœuds), poussant les voiliers des côtes africaines vers les Antilles. Pour traverser l’Atlantique dans l’hémisphère nord, les bateaux choisissent donc cette «route des alizées» empruntée en son temps par Christophe Colomb.»

3’264 milLes parcourus (environ 6’044 km)

 

24 Jours

 

52 ans

Âge de la capitaine
Âge moyen de l’équipage

5,66 nœuds (environ 10.5 km/h)

Vitesse moyenne de Puma III

 

à bord

615 litres d’eau

150 œufs

46 plaques de chocolat