r’Ose Transat Tenir le cap après un cancer du sein

Rebondir vers un nouveau cap

rebondir_sommaire

L’équipage

equipage_sommaire

Les dates-clé

dates-cle_sommaire

La traversée

traversee_sommaire

Journal de bord du 3 au 9 novembre

journal_sommaire

Journal de bord du 11 au 28 novembre

journal_sommaire_2

De retour sur la terre ferme

retour_sommaire_2

Ce qu’il faut savoir sur le cancer du sein

cancer_sommaire

Poursuivez l’aventure r’Ose Transat…

fin_sommaire

Journal de bord

Lundi 11 novembre

 

04:00 UTC -1

Terre !!!!

«L’arrivée à la marina de Mindelo, à Porto Vicente, n’est pas de tout repos: nettoyage de la coque et de l’intérieur du bateau, lessives, inventaire de la nourriture, formalités douanières. Huit heures après notre arrivée, nous posons enfin pied à terre pour aller prendre une douche salutaire. Quel bonheur d’être au Cap-Vert. La plupart de nos voisins de pontons ont fait escale comme nous avant de repartir pour la seconde étape de la traversée de l’océan Atlantique.»

Mardi 12 novembre

 

19:00 UTC -1

Voiles réglées à 150 degrés du vent ( grand largue )

Pleine lune

Départ pour la traversée de l’Atlantique

Saudade

 

Parfois,

La saudade me rattrape.

C’est dur,

De ne pas partager,

La beauté qui nous entoure,

Et l’âme de l’océan,

Avec ceux qu’on aime.

Jeudi 14 novembre

 

11:10 UTC -1

Vitesse du bateau: 7 nœuds

Vitesse du vent: 16 nœuds

«Le vent a faibli. Magnifique manœuvre de groupe pour hisser le gennaker La houle a beaucoup diminué. La glisse est donc plus confortable, car nous surfons sur les vagues. Hier soir, nous avons passé une soirée formidable en dansant sans retenue. C’est la meilleure manière que nous avons trouvée pour nous défouler.»

Lundi 18 novembre

 

10:00 UTC -2

«Muriel gère la météo et le routage. Tous les jours à 18h, heure du bord, Carine, Caroline et moi, nous retrouvons sur la table à carte pour faire le point à l’ancienne, avec le compas à pointe sèche. Sur le papier, nous pouvons visualiser notre avancée et apprécions particulièrement ce moment.»

21:30 UTC-2

Deux gros grains.

Vitesse du vent: 26 nœuds

Vitesse du bateau: 8 nœuds

Douche sous la pluie en dansant

Mardi 19 novembre

 

18:00 UTC -2

Distance to Waypoint: 1’053 milles

Distance parcourue depuis Mindelo: 1’098 milles

Champagne!

«Ce soir, nous fêterons la moitié de notre grande traversée. Nous avons décidé de sortir le champagne et de danser sous les étoiles.»

Jeudi 21 novembre

 

18:00 UTC -2

Baignade écourtée. Nicole a attrapé un long filament bleu en croyant que c’était un fil de pêche. Erreur, c’était une méduse ; Caroline s’y est brûlée.

«Les journées filent toujours aussi rapidement. Envoyer le gennaker, l’affaler, barrer, préparer le repas, faire un peu de ménage, faire sa toilette, écrire un texte, travailler sur un petit film avec Nadège, Francesca et Stéphane. Danser, chanter, rire, pleurer, se raconter, écouter les autres. Jouer à des jeux de société. Lire en mangeant du chocolat. Faire de la gym ou du yoga.»

Samedi 23 novembre

 

01:45 UTC-2

Poisson volant dans le lit de Nicole. Il est entré par le hublot. Il y a du sang à l’endroit de l’impact.

Une bonne odeur de tresse, confectionnée par Stéphane, embaume le carré. C’est la fête!

Dimanche 24 novembre

 

15:45 UTC-3

Vitesse du bateau: 2 nœuds

«La fatigue n’aidant pas, aujourd’hui, ce sont deux équipières qui ont eu un échange un peu vif pendant une manœuvre. Mais tout est rentré rapidement dans l’ordre. Notre force, quand l’une de nous est remuée par un événement ou un comportement, c’est d’être capable de faire la part des choses et de reconnaître ce qui nous appartient. «Savoir séparer les cailloux», comme l’exprime si bien Nadège.»

Jeudi 28 novembre

 

10:00 UTC-4

Arrivée à la Martinique.

Mouillage dans la baie de Sainte-Anne.

Dans quelques instants, nos proches monteront à bord…

 

Notre cœur bat la chamade.

 

Au terme de cette transat, je me sens comblée.

 

Comblée d’avoir franchi toutes les étapes pour obtenir mon permis mer, fière d’avoir réussi à surmonter tous les écueils afin de pouvoir vivre cette aventure r’Ose Transat.

 

Heureuse d’être allée au bout de mon rêve.

 

Heureuse d’avoir partagé ce rêve fou avec mes compagnes d’odyssée.

 

Heureuse qui comme…

Symphonie

 

J’ai savouré ces moments de partage, de solidarité, de sororité.

J’ai ri, comme je n’avais plus ri depuis mon adolescence.

J’ai aimé,

L’océan, la mer, mes amies, Puma III.

J’ai pleuré,

Ma sœur, disparue bien trop tôt.

Je lui ai même offert,

Une tranche de cake au citron,

Confectionnée sur Puma III.

Une simple offrande,

Que j’ai jetée dans l’eau.

J’ai accepté,

Que la souffrance de son absence,

Ne disparaîtra jamais.

J’ai laissé le cancer derrière moi,

Et accepté son héritage.

La peur,

Qui ressurgira parfois.

Je sais aujourd’hui,

Que j’ai besoin de vibrer,

Avec l’eau, la terre, le ciel,

Avec les éléments.

Surtout,

Avec celles et ceux que j’aime,

Pour sentir la symphonie de la vie couler en moi.