fr Il était une fois... la laparoscopie

Rétrospective sur 50 ans de chirurgie

Il était une fois... la chirurgie ouverte

il etait_sommaire

Il était une fois... la laparoscopie

il etait_paro_sommaire

Les débuts de la chirurgie robotique

debuts_sommaire

La naissance du robot Da Vinci

naissance_sommaire

Da Vinci aujourd’hui

davinci_sommaire

Da Vinci dans le monde

monde_sommaire

Les avantages du robot da Vinci pour le chirurgien et le patient

avantages_sommaire

La Source-CHUV: un partenariat privé-public

partenariat_sommaire

La formation, essentielle pour la manipulation de da Vinci

formation_sommaire

Da Vinci et l’urologie

urologie_sommaire

Da Vinci et la chirurgie viscérale

visceres_sommaire

Da Vinci et la gynécologie

gyneco_sommaire

Da Vinci et l’ORL

orl_sommaire

L’avenir de la chirurgie robotique

avenir_sommaire

IL ÉTAIT UNE FOIS...

LA LAPAROSCOPIE

Le chirurgien regarde directement l’écran pour opérer.

Images: © Doris Manz

L’avènement de la chirurgie laparoscopique en 1987 grâce au chirurgien lyonnais Philippe Mouret a bouleversé la chirurgie abdominale du XXe siècle.

La laparoscopie, appelée aussi «la chirurgie minimalement invasive» consiste à pratiquer les opérations sans ouvrir la paroi abdominale, mais à travers des trocarts.

 

Ces derniers sont des tubes étanches de 5 à 12mm introduits dans le corps grâce à de petites incisions, par lesquelles on fait passer les instruments chirurgicaux.

 

Le chirurgien introduit dans le nombril un optique, muni d’une caméra vidéo qui lui permet d’observer la cavité abdominale et de pratiquer toutes sortes de gestes chirurgicaux.

 

Comme on n’ouvre pas la paroi abdominale et qu’il y a peu de traumatisme des organes intrapéritonéaux, la laparoscopie est un procédé peu douloureux qui permet une reprise de transit rapide, donc une réalimentation immédiate et une mobilisation précoce. Ceci raccourcit la durée d’hospitalisation et d’arrêt de travail.

 

Aujourd’hui, les spécialistes de ce domaine traitent la grande majorité des pathologies, aussi bien bénignes que malignes, par la laparoscopie.