fr De retour sur la terre ferme

r’Ose Transat Tenir le cap après un cancer du sein

Rebondir vers un nouveau cap

rebondir_sommaire

L’équipage

equipage_sommaire

Les dates-clé

dates-cle_sommaire

La traversée

traversee_sommaire

Journal de bord du 3 au 9 novembre

journal_sommaire

Journal de bord du 11 au 28 novembre

journal_sommaire_2

De retour sur la terre ferme

retour_sommaire_2

Ce qu’il faut savoir sur le cancer du sein

cancer_sommaire

Poursuivez l’aventure r’Ose Transat…

fin_sommaire

De retour sur la terre ferme

J’ai eu, avec Elisabeth et nos coéquipières, la chance incroyable d’aller au bout des choses. Accompagner ces femmes dans ce périple m’a permis de mieux comprendre leur vécu de la maladie et la blessure profonde qu’elle a laissée en elles. Je leur suis à toutes extrêmement reconnaissante de ce partage. C’est dans une dynamique joyeuse et pleine de vie que nous avons parcouru ces plus de 3’000 milles nautiques. Leur énergie sera pour moi à jamais source d’inspiration.

 

Carine Clément Wiig

J’ai trouvé qu’au fil des milles parcourus, mon équipage rajeunissait! Une nouvelle énergie, faite d’un mélange de nos expériences passées, de nos rêves, de nos rires, de notre spontanéité, de nos mouvements, car danser sous la pluie en pleine nuit au milieu de l’océan, ça marque ! Cette magie a créé en nous toutes des changements particuliers. Qu’ils aient été petits ou grands, nous sommes arrivées de l’autre côté différentes. Cette traversée a été un cadeau.

 

Muriel Andrey Favre

Il y a eu l’écume des jours, il y a eu l’écume des nuits, les fulgurances de l’instant présent. Mes compagnes d’aventure ont la beauté de ces instants et la profondeur de la mer. Dans notre microcosme et sur l’immensité de l’océan, j’ai appris à me faire et leur faire confiance, à profiter de chaque jour qui nous était donné. Comme dit Nicolas Bouvier « on pense qu’on fait un voyage, mais c’est le voyage qui nous fait. »

 

Francesca Argiroffo

Avec cette aventure j’ai osé me lancer dans l’inconnu. J’ai aimé nos moments d’échange, de partage: rires, joies, danses, divins repas. Aujourd’hui, j’ai envie de continuer à vivre le moment présent pour l’apprécier, tout en me nourrissant de projets pour le futur, afin d’y puiser une grande partie de mon énergie. Je continuerai inlassablement à traiter, soutenir et aider les femmes dans leur traversée de cette maladie. Je garde en mémoire de très belles et fortes amitiés.

 

Nadège Schriber

J’éprouve une énorme gratitude d’être encore en vie et d’avoir pu vivre cette expérience exceptionnelle. J’ai souvent vécu dans l’instant présent, en regardant les levers et les couchers du soleil, de la lune, en observant la faune marine et les oiseaux à l’approche des îles. Si inspirants. Le fait de côtoyer des femmes ayant été touchées par le cancer du sein a fait resurgir des émotions du passé ainsi qu’une reprise de conscience de la fragilité de la vie. Cette expérience m’a permis d’accroître la confiance en moi. J’ai pris soin de m’écouter afin de prendre plus de temps pour moi.

 

Nicole Strub

S’il n’y avait qu’un mot pour décrire ce que r’Ose Transat m’a apporté, c’est le mot Emotion! L’émotion de rencontrer une femme incroyable, douée d’une volonté hors normes complétée d’une hyperactivité redoutable. Grâce à Elisabeth, j’ai pu découvrir l’émotion d’être en plein océan, au milieu de nulle part, sans aucune peur sinon celle que la beauté de la nature ne sombre avec la folie des hommes. Emotion portée au gré des vagues, du vent, des aubes qui se lèvent pour un jour nouveau et plein d’espoir, en compagnie de sept autres femmes aussi belles que généreuses.

 

Stéphane Couty

Ce projet m’a véritablement remise à flot. Peu à peu j’ai retrouvé confiance en moi et aussi ma place. Je croyais n’avoir besoin de personne. Je me relève de ce traumatisme avec une grande force, celle d’avoir reconnu ma vulnérabilité et d’avoir osé en parler. J’arrive de l’autre côté avec beaucoup de gratitude et de reconnaissance pour avoir eu la chance de vivre une telle expérience, un véritable cadeau de la vie.

 

Caroline Ackermann

Ces moments de grâce que j’ai vécu au milieu des éléments resteront à jamais gravés dans mon cœur tout comme ceux partagés avec mes amies, qui se sont colorés chaque jour d’une teinte différente, à l’image des tons composant la palette de l’arc-en-ciel que nous avons admiré si souvent quand nous étions sur les flots. Je suis encore remplie de l’énergie de l’océan et portée par les liens d’amitié qui m’unissent à mes compagnes d’odyssée et à toutes celles et tous ceux qui nous ont soutenues de près ou de loin pour nous accompagner dans cette aventure.

 

Elisabeth Thorens-Gaud